CONSEILS COURTAGE & PATRIMOINE

Conseils en investissements immobiliers

La constitution ou la diversification de son patrimoine passe nécessairement par l'acquisition d'immobilier. Cet investissement doit cependant être en cohérence avec vos objectifs et votre situation fiscale et familiale. Nous proposons une gamme de produits diversifiés (Duflot, loueur en meublé non professionnel, démembrement de propriété, Loi Malraux/Monuments historiques, Girardin
 Nous privilégions la qualité de signature de nos partenaires avant de sélectionner, en toute indépendance, leurs meilleurs programmes d’investissements immobiliers selon des critères rigoureux.
immeuble de location à BordeauxNotre offre d’investissement immobilier contient :

  •  la validation du choix du produit en fonction
    de la stratégie patrimoniale,
  • l’emplacement et choix du bien,
  • le financement et assurances,
  • la coordination de la signature chez le notaire,
  • le suivi de la gestion locative du bien.

 

 

Principe de la loi Duflot

La nouvelle loi est-elle plus rentable que son prédécesseur, la loi Scellier ? La réponse est oui. Le principe de la loi Duflot est simple, il permet une réduction d’impôts sur le revenu de 18 % (contre 6 % et 13 % pour la loi Scellier) du prix d’acquisition de votre bien immobilier à condition de louer ce bien pendant une durée de 9 ans minimum avec des loyers plafonnés. Ce dispositif d’investissement locatif a été confirmé par l’assemblée Nationale le 15 novembre 2012 et publié au JO le 21 janvier 2013.
Les particularités de la loi Duflot DOM-TOM
 
- Si le taux applicable aux investissements Duflot en métropole est fixé à 18 %, il est de 29 % pour l’outre-mer, plafonné à un prix du logement neuf de 300 000 €. Ainsi, avec ce taux à 29 %, l’investisseur peut réduire de 87 000 € ses impôts sur 9 ans, soit 9 666 € par an.
- Les départements et régions d'outre-mer ainsi que dans les collectivités d'outre-mer sont concernées par la loi Duflot DOM-TOM ou plutôt DROM-COM : soit la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, la Réunion, les îles de Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, Wallis et Futuna, la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française.
- Des plafonds de loyers et des plafonds de ressources spécifiques à l’outre-mer seront publiés et revalorisés chaque année par décret.

Principes de la Loi Bouvard

La Loi de Finance 2013 confirme que la Loi Bouvard s’adresse aux contribuables français qui acquièrent jusqu'au 31 décembre 2016, un appartement dans uneRésidence avec Services.
La loi Bouvard 2013 a choisi de réserver le bénéfice d’une réduction d’impôt de 11% du prix de revient du logement à quelques investissements ciblés : les établissements d’accueil des personnes les plus fragiles, les établissements de soins, les logements affectés à l’accueil familial salarié, les résidences avec services pour étudiants et les résidences de tourisme.
Le bénéfice de la réduction d'impôt sur le revenu, au titre des investissements locatifs réalisés dans des résidences de services est subordonné à un engagement du contribuable de louer le logement de manière effective et continue pendant au moins 9 ans à un exploitant professionnel.
Principe du déficit foncier
 
Le dispositif de défiscalisation du déficit foncier s'adresse à tous les contribuables qui souhaitent rénover leur patrimoine tout en bénéficiant d'allègements fiscaux. Pour bénéficier de cette défiscalisation et l'imputation sur le revenu global le propriétaire doit louer l'immeuble pendant au moins trois ans, au titre de la résidence principale du locataire. Cela permet de rénover un bien à moindre coût. Le déficit foncier occasionné par les dépenses de travaux peut aller jusqu'à 10 700€ par an et est reportable sur 6 ans.

La loi Malraux

Le dispositif Malraux en 2013 donne droit à une réduction d'impôt calculée sur le montant des travaux de restauration engagés par le contribuable à hauteur de :
- 30% pour les immeubles situés en Secteur Sauvegardé
- 22% pour les immeubles situés dans une Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain ou Paysager (ZPPAUP).
Le montant des travaux pour le calcul de la réduction d'impôt en loi Malraux est plafonné à 100 000€ par an.
La Loi Malraux s'adresse depuis le 1er janvier 2013 aux contribuables français qui investissent dans des appartements à rénover (logements destinés à la location). Les travaux doivent aboutir à la restauration complète de immeuble et la qualité du bâti est suivie par un Architecte des Bâtiments de France.
Les opérations en loi Malraux sont localisées la plupart du temps dans les Centres Villes Historiques et offrent aux investisseurs une excellente opportunité de défiscalisation et une bonne protection à moyen et long terme.